< prev next > 3/6

PROFESSOR M'BLOPA'S CABINET
DRAWINGS + INSTALLATION + EDITION
, IN THE SHOES OF A GURU, FOR THE 20th BIRTHDAY OF THE ART CENTER LE QUARTIER
centre d'art contemporain de Quimper 3 - 21 Décembre 2010

_

Le Professeur M’Blopa, également connu sous le nom de Professeur Cotsou, né en 1976 à Millgate House dans le Kent est un éminent ethnologue, médecin, physicien, justicier, et mystique anglo-mexicain. Il est reconnu dans plusieurs pays au monde pour ses services rendus à l’humanité.

Il fut reçu psychologue en milieu artistique à Oxford en 1997. Mais, trouvant que sa formation était insuffisante, il entreprit, dans le but de perfectionner ses connaissances, un voyage qui dura 7 années. Il parcourut ainsi les États-Unis, la France, la Chine et l’Inde. Mais c’est en Allemagne qu’il fut en rapport direct avec le mouvement ethno-justicier de l’art contemporain. De retour en Angleterre, il obtint son doctorat en Justice des Arts à Oxford le 16 mai 2004. Ce n’est qu’à l’âge de 30 ans (2006), qu’il commença à écrire et à publier des ouvrages hermétiques très volumineux. Par la suite il sauva plusieurs centaines de galeries en Europe, il habite actuellement entre Los Angeles, Quimper et Abu Dhabi.

Il est considéré comme l’un des plus grands humanistes de l’art contemporain : ses connaissances portent sur l’ensemble des sciences artistiques, brisant l’omerta, il consacre une part importante de ses écrits volumineux à l’observation de la comptabilité des galeries. Protecteur du Quartier, il n’est cependant pas dupe des opérations occultes de cette institution.

En tant qu’expert en art mais aussi en droiture, il s’intéresse aux injustices. En matière d’ethnologie dans l’art contemporain, le Professeur est reconnu comme un précurseur. On lui doit la première étude vestimentaire chez la stagiaire en galerie et des découvertes sur la circulation du sang chez l’artiste moyen. Ces livres sont de véritables chefs-d’œuvre, magnifiquement ornés de gravures qui en résument le propos.

Le Professeur M’Blopa pratique la guérison de centres d’art à distance avec l’aide d’un système hautement technologique : 2 éclats blancs toutes les 10 secondes, qui, automatiquement accroissent le nombre de visiteurs. L’expansion des limites de la perception est instantanée