< prev next >

KEEP SCROLLING @ Galerie Central / Liège - BE
French text below.


Pablo Cots : Smart Painting ou comment détourer la peinture

Des lettrages à la peinture, du graffiti au graphisme, de la toile au polystyrène, Pablo Cots pratique
une peinture qui estampille notre rapport aux espaces urbains. Entre éloge de la graphie et la création
d'ensembles visuels, Pablo Cots questionne la circulation des mots et des images passées au filtre
de la communication visuelle, d'Internet et de leur production : il recadre, retravaille ses peintures
en détournant et détourant en partie cette esthétique urbaine. De ses déambulations citadines alors
qu'il était encore étudiant aux Beaux Arts de Paris, il préleva des éléments qui l'entourait, en y injectant
le quotidien versus symboles urbains. À travers cette utilisation du quotidien comme matériau et
la réinterrogation du cadre, une tension constante est à l'oeuvre entre la figuration et l'abstraction.
Dans ses premières toiles, des « ruines » contemporaines apparaissent, et affirment son rapport
à une architecture en changement, à la fois transitoire, précaire et instable avec les graffitis jalonnant
Paris et d'autres villes telles Berlin où il vécut pendant quelques années. Par la propagation de
touches et de surfaces picturales, une multiplicité de signes et de langages s'imbrique et interroge
la manière dont l'écrit se propage
dans l'espace public. Dans la continuité de ce travail pictural,
Pablo Cots a approfondi son intérêt sans faille pour
l'édition et les typographies. En détournant
et détourant des logos de leur contexte initial, il s'exerça à une ethnologie des modes de vie en jouant
avec le vocabulaire inhérent à l'écosystème de l'art contemporain.

#Icônes#Mixage
À l'ère du post-internet, Pablo Cots affirme à contrario une esthétique du pré-internet des icônes
du monde informatique. En informatique une icône est une petite image symbolisant un élément,
comme un programme ou un document, auquel elle est associée
*.
En matérialisant et pétrifiant
ces icônes - fichiers – dossiers, Pablo Cots fabrique et façonne une peinture-objet à la manière
de l'artiste américain Claes Oldenburg qui n'avait de cesse de faire des répliques d'objets du
quotidien. Révéler, mélanger, mixer les esthétiques voires les attitudes.

#style#communauté
Cette peinture faite du poids et du choc des mots permet d'y apposer une nouvelle croyance.
Des vestes en jean
aux écrans d'ordinateur, Pablo Cots se nourrit des modes vestimentaires tels
des porte-drapeaux de marques, du life style aux cultures populaires, qui réveillent des mémoires
collectives. Pablo Cots prélève ces codes en un clic au sein de ces contre-cultures ou cultures
alternatives, fortes incarnations graphiques et impacts visuels garantis.

#Flat#design#objet#peint
Le design plat ou flat design est un style de design d'interface graphique caractérisé par son
minimalisme. Il se base
sur l'emploi de formes simples, d'aplats de couleurs vives et de jeux
de typographie (…) Un smartphone ou téléphone intelligent, est un téléphone mobile évolué
disposant des fonctions d'un assistant numérique personnel, d'un  appareil photo numérique 
et d'un ordinateur portable*.
Aux origines du digital était la peinture. Pablo Cots questionne
la nature et le support qu'est l'écran. Du support à la peinture-écran au fond d'écran monumentalisé.

#Manuel#vernaculaire#rupestre
De la mise en page à la création de logo, Pablo Cots met à l'épreuve l'esthétique DYI. Fascination
et célébration ou retour en arrière ? Il révèle l'aspect rupestre des écritures tant vernaculaires
que contemporaines. Bricoleur qui utilise divers matériaux comme le plâtre et le polystyrène,
Pablo Cots célèbre le fait main. L'art vernaculaire désigne un art ancré dans le passé (les mythes,
les croyances et les traditions) et exercé dans une communauté restreinte. L'art vernaculaire est fondé
sur la mémoire collective.(...) L'expression « art rupestre » (du latin rupes, « roche ») désigne l'ensemble
des œuvres d'art au sens large (sans appréciation esthétique) réalisées par l'Homme sur des rochers,
le plus souvent en plein air. La plupart des auteurs l'opposent aujourd'hui à l' art pariétal (du latin 
parietalis, « relatif aux murs », art sur parois de grottes en intérieur)*.

#Keep#scrolling
Manufacture de nouveaux sens et de contenus assemblés, l'exposition Keep Scrolling porte
une réflexion sur les rapports entre culture et marque. De l'état d'esprit aux pictogrammes, Pablo Cots
reconsidère le logo comme un signe pictural. Sa peinture customisée télescope des esthétiques,
celles de la culture underground à la culture savante. De ces emblèmes emblématiques que sont
les termes et le lexique de l'ère digitale Logo / No Logo, Myspace, 72dpi, Copy, Paste, Wifi, Myspace,
Pablo Cots célèbre ces données en jouant avec les typographies qui contiennent en elles les ambiances
et les saveurs d'une époque. L'ère des réseaux sociaux et des nouvelles technologies pourrait avoir été
préfigurée dans les cultures des années 60 et 70. Photoshopeur pictural, Pablo Cots façonne un
environnement fait de ces faux livres et peintures en téléchargement permanent au sein de nos mémoires
personnelles. Cherchant à rematérialiser une mémoire déjà perdue et vouée à disparaître, Pablo Cots
fait l'éloge d'une nostalgie anticipatrice et contenue dans ces livres sans écrits qui pourront peut être
un jour transmettre un message ou une histoire. Écrin de nos savoirs ou mode d'emploi de nos vies
à l'ère des nouvelles technologies.

Marianne Derrien

*Définition Wikipédia

UP